Twitch 1 Mixer 0, Microsoft arrête les frais dans le streaming de jeux vidéo

Dès aujourd'hui les partenaires et "streamers" (joueurs et créateurs de contenu) de Mixer vont commencer à migrer sur le service concurrent Facebook Gaming.
© Ina FASSBENDER / AFP

Microsoft jette l’éponge et va fermer sa plateforme de streaming de jeux vidéo Mixer le 22 juillet, a indiqué lundi la filiale du géant informatique dans un communiqué.

Dès aujourd’hui les partenaires et « streamers » (joueurs et créateurs de contenu) de Mixer vont commencer à migrer sur le service concurrent Facebook Gaming.

Mixer coupera le courant pour de bon le 22 juillet.

« Nous avons commencé très loin derrière, en termes d’usagers mensuels actifs sur Mixer, comparé aux poids-lourds du secteur », a expliqué Phil Spencer, le responsable jeux de Microsoft, dans une interview à The Verge, un site d’informations technologiques.

C’est vrai en particulier face à Twitch, qui fait partie de l’écurie Amazon, en tête de ce secteur en pleine expansion, et qui a encore profité de la pandémie, quand des dizaines de millions de personnes confinées chez elles cherchaient à tuer l’ennui et à se distraire par tous les moyens.

Twitch a popularisé la diffusion de jeux vidéo, qui permet aux fans de regarder des parties comme d’autres assistent aux matchs de football, avec l’aspect social en plus : les joueurs commentent leurs actions et les spectateurs interagissent sur les « chats » en parallèle.

Sur le thème « contre mauvaise fortune bon coeur », M. Spencer souligne que « la communauté Mixer va vraiment bénéficier de l’audience très large qu’a Facebook à travers ses marques et les moyens d’atteindre les joueurs sans accrocs grâce à la plateforme sociale de Facebook ».

Mixer avait tenté de remonter le terrain en débauchant de grands noms comme Ninja ou encore Shroud, mais cela n’aura pas suffit quand Twitch a su profiter de la pandémie pour diversifier l’offre avec des concerts et spectacles live en plus des jeux.

Libre aux stars de rejoindre maintenant leur plateforme favorite.

Microsoft a dû faire un choix: fermer purement et simplement, vendre ou investir encore plus sans garantie de pourvoir arriver à vraiment changer d’échelle.

« Il ne s’agissait pas tellement d’un retour sur vente, mais de trouver un partenaire qui était le mieux pour la communauté et les streamers« , explique M. Spencer.

Microsoft avait évoqué l’objectif d’atteindre 2 milliards de joueurs avec xCloud (le streaming de jeux liés à l’univers xBox) mais Mixer n’a pas fait l’affaire pour y arriver.

« Quand nous pensons à xCloud et l’opportunité de faire accéder aux jeux 2 milliards de joueurs, nous savons bien qu’il est crucial que nos services accèdent à une large audience et Facebook nous offre clairement cela », a encore expliqué le responsable de Microsoft.

Avec l’AFP/Relaxnews

Sois le premier à commenter

Laisse une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*