Un parc d’attractions atypique de Nintendo attendu au Japon

Parc d attractions Universal Studios au Japon et sa zone Nintendo
© Courtesy of Universal Studios

L’ouverture de la zone unique au monde, Super Nintendo World, du parc d’attractions Universal Studios au Japon a une nouvelle fois été repoussée pour cause de pandémie. Les fans japonais de jeux vidéo devront faire preuve de patience.


L’ouverture du nouveau parc d’attractions reportée

Très attendu par les amateurs de jeux, Super Nintendo World voit son lancement repoussé à nouveau. Alors que l’inauguration de ce parc d’attractions était prévue pour le 4 février 2021 à Osaka, l’établissement s’est vu contraint de se conformer aux nouvelles règles de l’état d’urgence imposées par le gouvernement dans le pays. Le projet de ce parc d’attractions avait été annoncé cinq ans plus tôt avec la signature d’un accord de mise en chantier d’attractions dédiées aux personnages de la firme historique de l’industrie du jeu vidéo.

Aucune nouvelle date fixée par Universal Studios

Jusqu’à présent, aucune date n’a été annoncée par le parc d’attractions Universal Studios pour l’inauguration de cette zone aux couleurs des personnages cultes Mario et Luigi ainsi que leurs amis. À noter qu’il s’agit d’un énième report pour Super Nintendo World dont le lancement était à l’origine prévu au Japon en même temps que les Jeux Olympiques d’été de Tokyo en 2020. Le parc d’attractions consacré à l’univers du gaming, qui se composera de plusieurs niveaux, devrait permettre aux visiteurs et gamers d’expériencer des concepts inédits.


Le parc à thèmes collabore avec le gouvernement

Universal Studios a déclaré dans un communiqué qu’il travaille en collaboration avec l’État pour éviter la propagation du coronavirus. Le parc d’attractions particulièrement dédié aux jeux a également précisé qu’il veillera à « limiter considérablement le nombre de visiteurs » une fois qu’il sera accessible au public.


Les mesures sanitaires au Japon

Sur le territoire japonais, les mesures prises ne sont pas aussi strictes que dans d’autres pays européens. Les citoyens sont encouragés à rester chez eux et le télétravail est privilégié. Les écoles, par contre, restent ouvertes. L’état d’urgence a été décrété dans la région de Tokyo ainsi que dans sept autres préfectures, dont Osaka. Lancer un parc d’attractions dans des circonstances pareilles ne serait pas la meilleure chose à faire.


Avec l’ETX Studio/AFP

Sois le premier à commenter

Laisse une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*