logo
X

Connectez-vous pour jouer gratuitement en illimité !

logo
X

Inscription gratuite en 2 clics !
100 Zeep offerts lors de l'inscription

  • Ou

  • Déja membre ? Connectez-vous sur Prizee

Jouez gratuitement en illimite !

  • * 5 Bubz sont offerts a l'inscription
  • 0,00
  • 0

Actualités

« Madame Hyde », une nouvelle comédie fantastique à découvrir

Madame Hyde La comédie « Madame Hyde » © Courtesy of Haut et Court

« Madame Hyde », une comédie située à mi-chemin entre le fantastique et le social, était à l’affiche le 28 mars 2018. Ce nouveau film est signé le réalisateur Serge Bozon.

« Madame Hyde », une comédie librement adaptée d’un roman

La comédie « Madame Hyde » est une adaptation du roman « L’étrange cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde », signé l’écrivain Robert Louis Stevenson en 1886. Selon le réalisateur, l’idée de cette version féminine et contemporaine a germé de l’imaginaire de la scénariste Axelle Ropert. Cette dernière a collaboré avec le cinéaste pour quatre autres productions, dont « Tip Top ».

Deuxième collaboration entre Isabelle Huppert et Serge Bozon

« Madame Hyde » signe les retrouvailles entre Isabelle Huppert et Serge Bozon après leur première collaboration dans « Tip Top ». Selon le cinéaste, l’idée était de placer l’actrice dans un rôle dont elle n’a pas vraiment l’habitude : « inquiète, vieillotte et effacée ». Le réalisateur indique que ce film fantastique « commence un peu comme une comédie et ne finit pas du tout comme une comédie ».

L’histoire de cette réalisation fantastique

Dans le film « Madame Hyde », Isabelle Huppert joue le rôle de Madame Géquil, une mauvaise institutrice qui n’a pas beaucoup confiance en elle, travaillant sous l’égide d’un professeur interprété par Romain Duris. Celle-ci est mariée à un homme au foyer (José Garcia). Un jour, lors d’une expérience en laboratoire, la prof sera foudroyée et se sentira alors revigorée. Cela lui permettra de bien enseigner.

Des problèmes réels traités avec style dans cette comédie

Pour « Madame Hyde », le cinéaste indique avoir voulu mettre en lumière les défis de la société, avec « stylisation ». En effet, le professionnel déclare qu’il n’aime pas les films réalistes. Selon lui « la stylisation permet d’aller à l’essentiel au lieu de se perdre dans les petites nuances du vraisemblable ». Jacqueline Amanie

Actualité du jeux

Les cookies sont destinés à optimiser votre expérience sur ce site, vous faire bénéficier de fonctionnalités et vous proposer du contenu publicitaire adapté. En continuant, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plusFermer